Référent du CSE en charge de la lutte contre le harcèlement et les agissements sexistes

Formation : Référent au CSE en charge de la lutte contre le harcèlement et les agissements sexistes

La formation du référent au CSE  en charge de la lutte contre le harcèlement sexuel et les agissements sexistes vise à définir son rôle, ses missions et son champ d'interventions. Pour ce faire, elle apporte une méthodologie et des outils pour identifier et prévenir les situations à risque. Par ailleurs, les aspects juridiques sont examinés avec soin et notamment les nouvelles dispositions prévues par la  loi du 2 août 2021 pour renforcer la prévention en santé au travail

Depuis le 1er janvier 2019 et quel que soit l'effectif de l'entreprise, le CSE désigne parmi ses membres un référent en charge de la lutte contre le harcèlement sexuel et les agissements sexistes (L.2314-1 CT). 

OBJECTIFS

• Intégrer la réglementation relative au harcèlement sexuel et aux agissements sexistes
• Assurer son rôle de référent auprès des salariés et l’interface avec les autres élus et  la direction
• Agir avec discernement en cas de situation de crise

PROGRAMME

1. S’approprier les aspects réglementaires 

  • Définition du harcèlement sexuel et des agissements sexistes
  • Notion de discrimination liée au sexe
  • Principe égalité professionnelle entre les femmes et les hommes 
  • Responsabilités de l’employeur en matière de prévention
  • Rôles, attributions et moyens mis à disposition par les acteurs de la prévention

QCM : «Faire la différence entre la séduction, le harcèlement sexuel et agissements sexistes"

2. Exercer la mission de référent

  • Identification de ses missions et de ses outils nécessaires
  • Positionnement et attitudes du référent : neutralité, écoute, discrétion..
  • Faire connaître son rôle et de ses attributions en interne

Brainstorming : «Rôle et posture du référent"

3. Repérer et accompagner une victime

  • Détecter les signaux d’alerte
  • Conséquences psycho-traumatiques des violences
  • Recueil des premiers éléments

Cas pratique : A partir d’un court-métrage de témoignages de victimes de harcèlement sexuel, repérage de la stratégie de l’agresseur et les impacts pour les victimes.

4. Initier une démarche de prévention

  • Identification  des situations potentiellement à risque
  • Mesures de prévention primaire, secondaire et tertiaire
  • Étude des actions de prévention

Étude de cas : recensement de mesures de prévention

5. Agir avec discernement en cas de situation de crise

  • Méthodes, étapes et précautions pour traiter la situation
  • Organisation et conditions du déroulement d’une enquête
  • Mesures à envisager pour éviter la reproduction de cas similaires

Cas pratique : «Agir et réagir en cas de situation de faits de harcèlement

 6. ​Plan d’action

  • Actions prioritaires
  • Suivi et bilan des mesures mises en place

Activité : élaboration de la feuille de route du référent 

• Référent au CSE en charge de la lutte contre le harcèlement sexuel et les agissement sexistes

• Titulaires et suppléants du CSE

• Représentants de proximité

 

 

 

 

• Aucun

• 1 jour

• 26 novembre 2021 (à  distance)

• 17 décembre 2021 (présentiel)

 

FIAP
30, rue Cabanis
75014 PARIS

Prévention de la désinsertion professionnelle

Réforme de la santé au travail : les 8 points à retenir !

La réforme de la santé au travail place la prévention de la désinsertion professionnelle (PDP) au premier plan des dispositions réglementaires.  Santé au Travail. Parmi les dispositifs créés par le législateur, on retiendra, en autres,  la création d’une cellule pluridisciplinaire de prévention de désinsertion professionnelle, l’entretien médical de mi-carrière et le rendez-vous de pré-reprise. D’autres dispositions répondent à la nécessité de renforcer la prévention des risques professionnels au sein des entreprises comme  le cadrage du

Read More
Loi santé au travail et CSE

Loi santé au travail : la contribution du CSE au DUERP renforcée !

1 - Extension du dialogue social au DUERP et à ses mises à jour Avec la nouvelle loi relative à la santé au travail, la contribution  du CSE  en matière de santé et sécurité au travail  est renforcée. Au plus tard avant le 31 mars 2022, les élus du CSE : apporteront leur contribution à l'évaluation des risques professionnels (quel que soit l'effectif) ; rendront un avis sur le DUERP (Entreprises de 50 salariés et

Read More
Loi du 2 août 2021, plus de formation pour les élus du CSE

Loi du 2 août 2021 pour renforcer la prévention en santé au travail : Quels sont les changements en formation SSCT ?

La loi du 2 août 2021 visant à renforcer la prévention en santé au travail apporte des avancées majeures  en matière de formation en santé et sécurité et conditions de travail tant pour  les élus du CSE que pour le référent en santé et sécurité au travail ou le salarié désigné par l'employeur. A lecture des nouvelles dispositions applicables à partir du 31 mars 2022, les acteurs en SSCT dans les entreprises peuvent être satisfaits

Read More